La prime à la naissance 2016

Accueillir un nouveau bébé au sein de la famille est certainement un événement heureux, mais qui requiert beaucoup de dépenses qui peuvent déséquilibrer le budget du couple. Que cela soit pour les ménages aux revenus faibles ou même moyens, faire face aux frais de naissance est toujours compliqué. Quand est-il alors lorsqu’il s’agit du troisième enfant, de jumeaux ou d’une naissance triplée ?

En effet, dès que l’on parle d’aides sociales pour les familles, on pense directement à la Caisse d’allocation familiale (CAF) et son rôle primordial dans l’accompagnement des ménages les plus démunis dans toutes les circonstances de leur vie. Cependant, il est temps de vous dire, ne frappez pas seulement à la porte de votre CAF, car votre mutuelle ainsi que la mairie de votre ville peuvent efficacement contribuer dans le financement de l’accueil de votre prochain enfant.

Sommaire :

  • Prime à la naissance de la CAF
  • La contribution des mutuelles
  • Quand est-il pour les mairies ?
  • Le cas particulier des frontaliers et des travailleurs indépendants

Prime à la naissance de la CAF :

Grossesse, accouchement, frais médicaux et hospitaliers, chambre et trousseau de bébé, sa nourriture, son hygiène, sa pédiatrie et éventuellement sa nourrice requièrent un budget conséquent dans notre société actuelle dite de consommation. Il n’est pas rare alors de voir des jeunes couples qui souscrivent des prêts bancaires afin de gérer la venue de leur bébé dans les meilleures conditions financières. Et pour ceux qui ne peuvent pas frapper les portes des banques traditionnelles, faute de ressources personnelles, ils se tournent vers la fameuse Caisse d’allocation familiale qui leur réserve, heureusement, dans ce cadre une prime à la naissance.
prime-naissance

Qui peut bénéficier de cette prime ?

La prime à la naissance de la CAF est versée aux jeunes parents pour qu’ils fassent face aux dépenses liées à l’accueil de leur nouveau-né. Elle leur est versée une seule fois pour chaque enfant. L’essentiel étant de répondre aux conditions d’attribution suivantes :

  • Remplir les conditions générales pour bénéficier d’une prestation familiale de la CAF.
  • Avoir déclaré la grossesse dans les 14 premières semaines à la CAF et à la CPAM.
  • Ne pas dépasser le plafond de ressource qui correspond à chaque situation (consultez les tableaux de ressources sur : www.caf.fr).

Bon à savoir que ce plafond dépend du revenu touché chaque mois par le couple, de sa situation matrimoniale et du nombre d’enfants fiscalement à charge.

Montant et versement de la prime :

Lorsque les conditions susmentionnées sont entièrement remplies, un montant de 923.08 € sera versé aux parents après la naissance de leur enfant. Ce versement doit être fait soit au 7e mois de la grossesse, soit le 2e mois suivant la naissance. Cela dépend de la date de déclaration de la grossesse, que cela soit avant ou après le 1er janvier 2016.

Note : une mère qui accouche de jumeaux ou de triplés reçoit une prime à la naissance pour chacun de ses nouveau-nés. C’est-à-dire le montant de la prime se multiplie par le nombre d’enfants nés : 1 846 € en cas de jumeaux par exemple.

La contribution des mutuelles :

Il est important de savoir que la CAF n’est pas actuellement le seul organisme qui peut apporter une aide sociale aux familles en France. En effet, l’un des acteurs majeurs de l’action sociale est votre organisme de complémentaire santé qui vient compléter la participation du Régime obligatoire dans le remboursement des dépenses liées à vos frais de la santé. Ainsi, toutes les personnes assurées sociales peuvent bénéficier de la contribution de leur mutuelle dans les charges de naissance de leur bébé.

Les mutuelles et la prestation d’accueil d’un nouveau-né :

Qui dit mutuelle dit inévitablement des degrés de couverture différents. C’est pour cette raison que les souscripteurs de la formule essentielle (la plus économique) par exemple ignorent leur droit à la prestation d’accueil qui pourrait être fournie par leur assureur, voire même pour la prestation de paternité. Nous tenons à vous dire dans ce cadre que la plupart des mutuelles réservent des primes à la naissance pour leurs adhérents. Cela dépend certainement du niveau de couverture choisi, mais la prime versée, de quelque montant que cela soit, servira d’un coup de main pour les futurs parents. Pour ceci, vous trouverez ci-dessous une sélection de mutuelles qui proposent cette prestation d’accueil sous ses différentes formes.

La MMA Mutuelle :

Quatrième acteur d’assurance actuellement en France, la MMA Mutuelle accorde le plus grand soin quant à la santé et au bien-être de ses adhérents : jeunes couples, familles et seniors. L’organisme contribue largement dans le remboursement des dépenses de santé restant à charge de ses membres, et ce à travers des formules de garanties essentielles qui déclinent en différents niveaux de renfort. Cela convient parfaitement aux besoins des petits budgets, mais également pour ceux qui veulent bénéficier de la plus large couverture.

Les familles et les jeunes couples peuvent alors bénéficier de garanties adaptées et réaliser des économies sur les postes de soins coûteux. De même, une prise en charge d’actes de prévention et de vaccination n’étant pas remboursée par la Sécurité sociale. Et notamment un forfait nouveau-né qui grimpe de 100 à 200 € selon la formule choisie. Renseignez-vous davantage sur les autres services santé en vous connectant au site Internet suivant : www.mma.fr.

La Mutuelle Force Sud :

Cette mutuelle étant fondée depuis 1989 décide de joindre le Groupe AG2R en juillet 2003 afin de proposer ensemble une protection sociale complète. Ensuite, en 2008, la Mutuelle Force Sud devient membre du Groupe AG2R LA MONDIALE et parvient ainsi à élargir ses prestations dédiées à la personne. Très généreux avec ses adhérents, l’organisme leur offre une prime à la naissance, très facile à obtenir en fournissant les pièces justificatives requises. Ensuite, d’autres avantages sont mis en place, dont notamment :

  • Une cotisation gratuite pendant un an pour chaque nouveau-né avec une assistance spéciale maternité.
  • Une couverture gratuite pour le troisième enfant et les suivants.
  • 10 % de réduction sur la cotisation du conjoint ou du concubin.

Les remboursements de la Mutuelle Force Sud sont rapides (sous 48 heures) et consultables sur Internet. N’hésitez pas à visiter ses pages Web sur le lien suivant : www.viasante.mutuelle-force-sud.fr.

La Mutuelle GSMC :

Née de la fusion entre deux sociétés de secours mutuel, la Mutuelle GSMC place la personne au centre de ses activités. Les couples adhérents qui attendent la venue d’un nouveau-né peuvent alors bénéficier d’une allocation de naissance et d’adoption dont le montant change selon la couverture souscrite. Cette allocation est versée une seule fois par enfant et peut atteindre 400 € dans le cadre de la formule 3 avec 2 niveaux de renfort. À cette prestation, la mutuelle ajoute un forfait de 80 € par jour pour couvrir les frais d’une chambre particulière. Un forfait qui peut atteindre 120 €/jour dans le cas d’ajout de 2 niveaux de renfort.

D’autre part, la Mutuelle GSMC offre pour les familles avec enfants et les familles monoparentales une cotisation gratuite à partir du troisième enfant et une assistance à domicile pendant la période d’hospitalisation. Pour découvrir tous les avantages de la formule 100 % Nous, ainsi que les garanties de renfort, rejoignez le site Web de la mutuelle sur : www.mutuelle-gsmc.fr.

La SMIRSEP :

Des prestations adaptées aux besoins des particuliers, mais aussi des salariés d’entreprises qui sont en activité ou en retraite. La mutuelle est également généreuse avec les jeunes couples et les familles qui vont recevoir un nouveau-né. Elle leur réserve un forfait de 152 € pour couvrir les frais d’hospitalisation en maternité auquel s’ajoute un forfait de la chambre particulière d’un montant de 35 €/jour. Ensuite, la SMIRSEP prend en charge 35 % des dépenses liées aux frais de transport en ambulance vers la maternité. Elle inclut dans la gamme de ses garanties des services d’assistance gratuite à domicile. Parmi les prestations qui concernent les futurs parents, nous pouvons vous citer :

  • La garde des enfants dans le cas d’hospitalisation.
  • La livraison des médicaments.
  • Une aide ménagère.
  • Une assistance spéciale maternité.

Les guides des différentes formules de garanties de la Société Mutualiste Interprofessionnelle de la Région Sud Est de Paris ainsi que les cotisations et les renforts sont téléchargeables directement sur le site Internet : www.mutuelle-smirsep.fr.

Quand est-il pour les mairies ?

Outre la Caisse d’allocation familiale et les mutuelles, plusieurs Mairies dans différentes villes de la France, dont principalement la capitale Paris, proposent différentes aides aux parents qui font face à des difficultés budgétaires temporaires. Une prime à la naissance peut dans ce cadre aider les futurs parents à financer partiellement ou totalement les frais liés à l’accueil de leur enfant. Ensuite, cette aide devient beaucoup plus efficace lorsqu’une mère met au monde des jumeaux ou des triplés dans la mesure où les montants versés deviennent plus importants vu l’importance des dépenses réellement engagées.

Bon à savoir alors que certaines mairies lient leurs aides à des conditions de ressources des bénéficiaires. Vous pouvez alors découvrir ci-dessous les principales mairies qui donnent une prime à la naissance et les éventuelles conditions lui étant relatives.

La mairie de Paris :

Les familles nombreuses qui habitent Paris sont les principaux concernés par l’allocation de naissance ou d’adoption multiples fournie par leur mairie. C’est-à-dire les parents qui viennent d’accueil des jumeaux ou des triplés, ou qui ont adopté au moins deux enfants peuvent bénéficier d’une aide sociale de 763 €. Or, comme susmentionné, des conditions d’éligibilité sont mises en place afin d’accepter les demandes, à savoir :

  • Habiter Paris depuis au moins 3 ans d’une manière continue.
  • Pouvoir justifier de la régularité du séjour à paris.
  • Déposer la demande de l’aide dans les 6 mois suivant la date des naissances ou le jugement d’adoption.

En effet, pour compléter votre dossier, vous pouvez demander la liste des pièces justificatives ainsi que le formulaire de demande en vous rendant au Centre d’Action Sociale de Paris.

La mairie de Courbevoie :

Le privilège est encore une fois accordé aux familles nombreuses, car l’aide de la mairie de Courbevoie est exclusivement versée à l’occasion de la naissance du 3e enfant ou plus. Des conditions d’attribution sont également à respecter de la part des demandeurs, à savoir le séjour continu dans la ville de Courbevoie depuis au moins 3 ans, ainsi que la mise en place de toute la documentation justificative, à savoir :

  • Une photocopie du livret de la famille.
  • Un relevé d’identité bancaire.
  • Une copie de la carte nationale d’identité ou du titre de séjour.
  • Une attestation sur l’honneur.
  • Une photocopie des trois dernières taxes d’habitation.

Comme vous le constatez, la prime à la naissance de la mairie de Courbevoie n’est pas soumise à des conditions de ressources.

La mairie de Versailles :

Les familles domiciliées à Versailles peuvent bénéficie d’une prime à la naissance à partir de la venue du troisième enfant. L’essentiel est de faire la déclaration de cette naissance dans un délai qui ne dépasse pas 3 jours de la date de l’accouchement de la mère. Celle-ci doit être liée au père par un contrat de mariage ou désignée sur l’acte de naissance de son enfant. Les demandes de la prime doivent être par la suite déposées au Centre Communal d’Action Sociale de Versailles (CCAS). En effet, toute demande doit être obligatoirement accompagnée par les pièces suivantes :

  • Un certificat établi par le médecin ou la sage-femme.
  • Un acte de reconnaissance fait avant la naissance pour les parents non mariés.
  • Le livret de famille pour y inscrire le nouveau-né.

Le cas particulier des frontaliers et travailleurs indépendants :

Les choses risquent de se compliquer davantage lorsqu’on est travailleur frontalier ou encore travailleur indépendant. Les Français qui travaillent en dehors du territoire national rencontrent souvent des problèmes lorsqu’il s’agit de versement d’allocation familiale. Qui en prendra la charge, la France ou le pays étranger ? De même pour les artisans, les commerçants et les chefs d’entreprise qui ne savent à quoi bon frapper lors d’une naissance ou d’adoption d’un enfant.

Si on prend le cas des frontaliers en Suisse, alors tant mieux pour eux, car ce pays contrairement à la France verse une prime à la naissance dès l’accueil du premier enfant. Cependant, d’autres solutions sont possibles. Il existe de nos jours des mutuelles qui concernent par leurs prestations les adhérents frontaliers qui peuvent désormais bénéficier du même niveau de couverture que les adhérents qui résident en France. Alors que d’autres mutuelles sont exclusivement spécialisées dans la protection sociale des travailleurs indépendants et leur proposent des garanties 100 % adaptées avec la nature (et les risques) de leur activité professionnelle.

La SORUAL Mutuelle :

Née depuis 1932, la SORUAL Mutuelle englobe depuis 1989 les frontaliers (suisses et allemands) ainsi que les travailleurs indépendants dans la sphère de ses adhérents. Elle leur réserve désormais des services et des niveaux de couverture qui répondent exactement à leurs besoins à travers la « Gamme Spéciale ». Cette gamme décline en trois formules de garanties (Normale/Amélioré/Plus) auxquelles s’ajoutent des services d’assistance et d’accompagnement dédiés à la personne.

Pour vous renseigner davantage, téléchargez gratuitement tous les tableaux de garanties/cotisations qui concernent chaque catégorie de personnes assurées directement sur le site officiel de la mutuelle : www.sorual.fr.

Malakoff Médéric Mutuelle :

Les commerçants, les artisans, les professionnels libéraux et notamment les chefs d’entreprise sont typiquement concernés par la gamme de garanties proposée par le Groupe Malakoff Médéric. Il s’agit là aussi de l’un des acteurs potentiels de la protection sociale en France. Un assureur qui apporte des solutions personnalisées et innovantes et qui parvient à satisfaire les attentes de tous ses adhérents en santé et en bien-être. Malakoff Médéric Mutuelle a développé une offre globale de santé pour les TNS qui leur permet de bénéficier d’une allocation maternité, y compris adoption plénière, d’un montant qui varie entre 200 et 650 € selon la couverture souscrite. Ensuite, cette allocation est doublée en cas de naissance gémellaire.

De plus, l’organisme propose un forfait annuel de 200 à 250 € pour la prise en charge des dépenses engagées dans une fécondation in vitro et met en place une aide immédiate et adaptée en cas d’une naissance : une aide-ménagère à domicile jusqu’à 30 heures par mois. Si cela vous intéresse, vous pouvez tout savoir sur les garanties TNS et les cotisations sur le site officiel de votre mutuelle : www.malakoffmederic.com.

Au final, nous vous conseillons de consulter l’ensemble de nos dossiers sur les mutuelles afin de découvrir un plus grand nombre d’organismes de complémentaire santé qui peuvent vous faire bénéficier de primes à la naissance, d’allocations de paternité et de forfaits maternité qui vous aident avantageusement à mieux accueillir votre futur enfant.

Laisser un Avis pour " La prime à la naissance 2016 "