Quelle mutuelle choisir pour les jeunes ?

Choisir un contrat complémentaire en santé ou en prévoyance lorsqu’on appartient à la tranche d’âge de 18 à 27 ans ne peut pas être soumis aux mêmes conditions que lorsqu’on aboutit à l’âge de 45 ans ou de 75 ans. À chaque profil de personne assurée ses besoins spécifiques qui s’adaptent avec son âge, sa situation personnelle, son état de santé, et celui de ses ayants droit le cas échéant. Cela explique notamment la diversité des offres disponibles sur le marché de la protection sociale par les mutuelles qui s’engagent à les adapter d’une manière personnalisée avec les attentes de chaque souscripteur de contrat d’adhésion. En effet, ces organismes proposent des niveaux de garanties différents pour les jeunes que pour les familles ou les seniors, tout en prenant en compte les limites budgétaires de chaque catégorie.

Une mutuelle « pas chère » :

Être jeune signifie souvent être en bon état de santé et de bien-être, mais aussi avoir de très petits moyens financiers pour pouvoir faire face à ses dépenses engagées dans les frais de soins courants, d’hospitalisation ou de traitements médicaux. Que l’on soit étudiant, jeune actif ou demandeur d’emploi, il est indispensable de trouver une couverture qui s’adapte avec sa situation budgétaire. Heureusement, en tant que jeune, vous avez toujours accès aux prestations de la Sécurité sociale, soit dans le cadre de l’assurance maladie de vos parents, soit de celle de votre entreprise si vous venez de déclencher votre carrière professionnelle. En outre, puisque la participation du Régime obligatoire dans les frais de soins s’avère non intégrale, et parfois absente pour certains actes de prévention, il est donc important de se procurer un contrat complémentaire auprès d’une mutuelle digne de confiance.

En effet, la tranche d’âge des jeunes présente le moins de risques aux yeux de la plupart de ces organismes qui s’engagent désormais à lui réserver les contrats les plus économiques. Mais quoique les risques de santé soient encore minimes à cette période de la vie, il faut toujours être prudent quant aux imprévus qui peuvent entraîner des dépenses importantes en cas d’accident ou de maladie chronique par exemple. Pour ainsi, il vaut mieux choisir une couverture limitée à ses besoins actuels, mais qui intègre également la prise en charge des besoins croissants, y compris :

  • Des garanties essentielles sur les principaux postes de soin : médecine générale, pharmacie, optique, dentaire, hospitalisation.
  • Des garanties plus adaptées comme pour la pilule et tous les moyens de contraception.
  • Des actes de prévention: le dépistage, le sevrage tabagique, les cures thermales.

Une mutuelle qui s’adapte au profil :

À la différence des adultes et des seniors, une complémentaire santé destinée aux jeunes, célibataires ou en couples, doit s’adapter à trois types de profil, chacun avec des besoins actuels spécifiques et d’autres évolutifs au fil du temps :

  • L’étudiant: à partir de 18 ans, les étudiants peuvent choisir de ne plus appartenir au contrat d’assurance maladie parental et souscrire eux-mêmes leur propre Sécurité sociale étudiante. Cela leur donne accès à la gratuité de cotisation jusqu’à l’âge de 20 ans et au remboursement de soins en cas de maladie ou de maternité durant toute l’année universitaire. Pour la partie restant à charge, un étudiant peut rester affilé à la mutuelle de ses parents en tant qu’ayant droit. Autrement, il peut toujours choisir une mutuelle santé spécifiquement dédiée aux étudiants avec des tarifs préférentiels, des garanties et des renforts adaptés.
  • Le jeune actif: comme tous les autres salariés, un jeune actif bénéficie obligatoirement des prestations de la Sécurité sociale. Pour la prise en charge du ticket modérateur, la question ne pose pas problème pour certains étant couverts par les contrats collectifs à adhésion obligatoire proposés par l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Les cotisations sont ainsi partagées entre l’employé et son employeur. Dans le cas contraire, il est toujours possible de souscrire un contrat individuel auprès d’une mutuelle qui réserve une offre avantageuse aux jeunes actifs. Il suffit dans ce cas de faire comparer les propositions disponibles sur le marché.
  • Le demandeur d’emploi: après avoir terminé leurs études, certains jeunes âgés de moins de 27 ans restent sans emploi. Pas question en revanche de négliger leur état de santé, car ils peuvent maintenir à leur droit aux remboursements de la Sécurité sociale pendant un an à compter de la fin de leur dernière année universitaire. Ils peuvent également demander à bénéficier de la Couverture Maladie Universelle (CMU) réservée aux personnes ayant de faibles revenus. Pour le remboursement des frais non couverts par ces deux régimes, il est convenu de choisir un niveau de couverture complémentaire qui s’adapte strictement aux besoins réels de la personne assurée et à son budget bien serré.

D’autres points à vérifier auprès d’une mutuelle réservée aux jeunes :

Si vous êtes protégé dans le cadre du contrat familial souscrit par vos parents ou si vous allez vous-même choisir votre contrat complémentaire avec une formule étudiante adaptée, alors n’hésitez pas à vérifier les principaux points suivants :

  • Le service du tiers payantafin de ne pas avancer de frais lors des actes de soins auprès des opticiens, dentistes, et professionnels de santé conventionnés.
  • Le délai de carence pour la prise en charge effective des remboursements par la mutuelle.
  • L’étendue d’application des forfaits et des réductions tarifaires, car les cotisations peuvent considérablement augmenter l’année suivante.
  • Le service de conseil et d’information en ce qui concerne tous les actes de prévention liés à la santé des jeunes pendant le cursus universitaire ou le début de la vie professionnelle.
  • Les aides et le service d’assistance en cas de coup dur afin d’être protégé contre les risques de la vie privée ou professionnelle liés à la santé.

Nombreuses sont les mutuelles spécialisées dans la protection sociale dédiée aux jeunes, ou celles qui réservent des offres spéciales jeunes avec des garanties avantageuses en santé et en prévoyance et des cotisations préférentielles. Il suffit alors de se renseigner sur ces garanties et sur l’étendue de leur application selon les conditions contractuelles prévues en se déplaçant vers les agences de proximité ou en joignant les organismes sur Internet. Des comparateurs et des simulateurs de tarifs sont gratuitement disponibles sur le Web afin de pouvoir tout calculer avant de s’engager, en particulier lorsque les capacités financières sont limitées.

Laisser un Avis pour " Quelle mutuelle choisir pour les jeunes ? "